Actualités

Caradisiac parle de nous et notre Freedrive

17 novembre 2020

Le grand site internet d’information sur l’automobile, Caradisiac a fait un focus sur Turdus voici quelques jours. Nous vous en parlions au mois de septembre, l’actualité sanitaire a incité la gendarmerie nationale à passer commande auprès de nous afin de sécuriser ses contrôles routiers.

Caradisiac revient sur la nécessité d’évolution des contrôles routiers en 2020.

Cela ne vous aura pas échappé, 2020 a été ponctué de confinements, de couvre-feux et autres mesures draconiennes ayant pour objectif de ralentir la propagation de la COVID-19. Or, une des transmissions possibles de ce virus, vous le savez, est le contact de surfaces contaminées. Mais également un éventuel retour d’air contaminé dans un éthylotest. Ces deux facteurs pris en compte simultanément ont incité la gendarmerie et la police nationale à cesser leur contrôle à la chaîne avec leur équipement actuel.

Il est évident cependant que les éthylotests électroniques Dräger dont se servent généralement les forces de l’ordre lors de leur contrôle d’alcoolémie, sont munis d’embout à usage unique. Cependant, le passage d’un usage à l’autre notamment devait se faire après un nettoyage en règle de la totalité des surfaces de l’appareil. De plus, ce matériel n’était initialement pas muni d’un clapet anti retour, ce qui aurait pu favoriser la circulation d’un virus, quel qu’il soit.

En toute logique, il fallait ainsi équiper les forces de l’ordre d’éthylotests à usage unique, emballés individuellement pour garantir une hygiène irréprochable à chaque contrôle d’alcoolémie.

Turdus répondait à toutes ces exigences avec, cerise sur le gâteau, un coût très intéressant par rapport au prix public d’un éthylotest jetable. Le Freedrive devient ainsi, cette année, l’éthylotest de référence dans lequel vous soufflerez en cas de contrôle routier. Voici une jolie reconnaissance de notre technologie de pointe.

2020 : une année statistiquement à part

Quoi qu’il en soit, cette année 2020 restera une année atypique dans les statistiques des accidents de la routes et de l’alcool au volant. En effet, le premier confinement a grandement allégé les déplacements de tout un chacun sur le réseau routier français (et même mondial !). Logiquement, le nombre d’infractions au code de la route s’est donc bonifié ainsi que le nombre de morts et de blessés. Les couvre-feux qui ont suivi ainsi que le second confinement « light » auront les mêmes conséquences bien que forcément moins marquées.

Mais aujourd’hui que la police et la gendarmerie nationales sont bel et bien équipées de Freedrive, soyez sûr que les contrôles routiers reprendront leur cours normal afin d’assurer, encore et toujours, votre sécurité sur les routes.