Actualités

«Sur la route, n’oublions jamais ce qui compte vraiment»

30 décembre 2020

En cette fin d’année 2020, comme bien souvent, la sécurité routière lance une nouvelle campagne de sensibilisation des risques routiers. En parallèle avec les allègements du confinement et des contraintes liées aux déplacements privés le 15 décembre dernier, la sécurité routière met l’accent sur toutes ces petites choses de la vie quotidienne dont on ne réalise pas toujours la valeur.

À part si vous vivez sur une île déserte coupée du monde (mais dans ce cas, vous ne seriez pas en train de lire cet article), il ne vous aura pas échappé que cette année 2020 a été très particulière sur tous les plans.

Des bonnes statistiques routières en 2020, et pourtant…

Confinés pendant plusieurs semaines à cause d’un virus jusque là inconnu, nous avons selon les professions et les situations personnelles, traversés une période inédite. Pour certains ce repli a permis de se recentrer sur soi et sa famille proche. De replacer sa vie professionnelle à sa juste place dans certains cas alors que d’autres ont continué à se démener au travail jugé « essentiel » par notre bureaucratie. Médecin, hôtesse de caisse, pharmacien, routier, conducteur de bus et tant d’autres ont continué à travailler pour le monde continue à tourner.

La vie est plus grande qu'un record de vitesse sur l'A6.

Les statistiques des accidents de la route se sont alors fortement améliorées grâce à ce confinement mais également à la dédiabolisation du télétravail. Désengorgement des réseaux routiers citadins et des transports publics qui ont permis de fluidifier les déplacements à la ville comme à la campagne. Et même après le déconfinement le 11 mai 2020, les statistiques ont persisté : en juin 2020, tous les chiffres sont donc excellents par rapport à juin 2019 : -21,1 % d’accidents corporels et 29,1 % de morts sur les routes (Source LePoint.fr).

Et pourtant, ce déconfinement s’est également accompagné d’accidents plus violents… les gens s’étant visiblement habitués à être seuls sur la route. Excès de vitesse et prises de risques inutiles ont été constatés bien plus souvent que les années précédentes. Et les statistiques se tassent au mois de juillet : -5,5 % d’accidents corporels et 11,3 % de morts sur les routes (source Ministère de l’Intérieur).

Célébrons la vie en 2021 encore plus qu’avant

Cette parenthèse de vie inédite mais également les mois de printemps nous ont permis de réaliser que les choses étaient possibles. Sur la route comme dans notre quotidien.

Prendre soin de soi et de ses proches sans oublier ce qui compte vraiment. La sécurité routière nous propose ainsi son ode à la vie sous la forme de quatre films réalisés par Arnaud Desplechin et cinq visuels pour la presse écrite. Des scènes de la vie quotidienne drôles, attendrissantes ou juste quotidienne, mais qui nous rappelle que la vie vaut la peine d’être vécue, tout simplement. Et que sa valeur n’a pas de prix. Des slogans forts, qui enfoncent des portes ouvertes, soit, mais c’est si bon de nous les rappeler parfois…

  • La vie est plus forte qu’un dernier verre avant de prendre la route.
  • La vie est trop douce pour griller un stop.
  • La vie a plus de saveur qu’un joint avant de prendre le volant.
  • La vie vaut bien quelques secondes à attendre le petit bonhomme vert.
  • La vie mérite bien d’ignorer un appel, 3 SMS et 4 notifications quand vous conduisez.
  • La vie a plus de saveur qu’un joint avant de prendre la route.
  • La vie est plus exaltante qu’une pointe à 140 sur votre nouvelle moto.

Des prises de risque que certains se sont donc permis, peut-être de prendre pendant le confinement car les routes étaient désertes. Mais ces comportements impactent votre sécurité et provoquent de mauvaises évaluations des risques sur la route, sur le trottoir, dans votre voiture, sur votre vélo.

La vie est plus forte qu'un dernier verre avant de prendre la route.

Il est temps de profiter de la vie à partir d’aujourd’hui et pour toutes années à venir. Sur la route comme ailleurs.