Actualités

Chacun ses mots pour le dire, l’important c’est de le retenir

23 décembre 2021

Comme à chaque fin d’année, l’actualité est riche à La Sécurité Routière ! Après la sortie du dernier clip à destination des plus jeunes SAM, le 9 décembre dernier, voici la dernière communication sortie le 17 décembre 2021 et que l’on peut retrouver à la télé, à la radio et sur les réseaux sociaux.

Parce que l’alcool au volant n’est pas l’apanage des jeunes, loin s’en faut, les conducteurs plus âgés sont encore trop nombreux à prendre le volant alors qu’en réalité ils ne le devraient pas. La maturité aidant, les conducteurs aguerris pensent à tort que leurs reflexes ne sont pas altérés par leur consommation d’alcool, ni leur vision, ni leur comportement…. Et surtout pas leur confiance en soi malheureusement. Alors que les statistiques viennent clairement contredire ces appréciations.

Vitesse et alcool : ennemis n°1 des fêtes de fin d’année

La vitesse et l’alcool restent les principales causes de mortalité routière, encore en 2019 : plus de 1 000 personnes ont ainsi trouvé la mort sur la route cette année-là. 2020 a été une année très particulière à cause des différents confinements et couvre-feux qui ont permis d’alléger temporairement ces chiffres.

Alors que les fêtes de fin d’année sont enfin là avec notre envie de reprendre le cours normal de nos vies aux côtés de nos proches, famille ou amis… l’alcool est bien souvent au rendez-vous de ces retrouvailles. Il est de la responsabilité de chacun que cet alcool ne vienne pas gâcher ces fêtes… et le slogan intemporel est ainsi toujours de mise : « quand on tient à quelqu’un, on le retient »… quel qu’en soit le moyen. Raisonner, voler les clés, appeler un taxi, souffler dans un éthylotest… pour protéger cette personne d’elle-même sur la route. Et protéger par la même occasion d’éventuels passagers ou autres usagers de la route… dommages collatéraux trop souvent oubliés.

Et on dit quoi à quelqu’un qui a trop bu ?

Des dizaines d’options s’offrent à vous : entre actes et paroles, le tout est de ne pas laisser prendre le volant à la personne qui a trop bu.

Et parce que chez Turdus nous avons une tendresse particulière pour les éthylotests (vous vous en doutez !), nous avons plus spécialement retenu ses punchlines :


« Tu vas souffler dans l’éthylo et tu vas passer à l’eau »

Karine Ferry.

« Apéro, re apéro, re re ap… bon bref, éthylo, dodo »

Bruno Guillon.

(Réalisation Fred Testot avec Karine Ferry, Bruno Guillon, Marie Portolano et Hervé Mathoux)

Bien sûr l’éthylotest est seulement un moyen de s’assurer que vous êtes en capacité de reprendre la route côté alcool. Cependant, il est évident qu’il ne détectera pas, par exemple, les gros coups de fatigue qui vous pousseront à piquer du nez derrière votre volant. Car la somnolence, due ou pas à l’alcool, est également un énorme facteur accidentogène sur nos routes : près d’un quart des accidents mortels sur autoroute entre 2015 et 2019 sont dus à la fatigue ou la somnolence.

Quoi qu’il en soit, au moindre doute, ne laissez pas repartir quelqu’un qui semble avoir trop bu ou être trop fatigué pour conduire. Et même parfois s’il semble « en état », n’hésitez donc pas à le faire souffler dans un éthylotest jetable Freedrive et lui faire boire un petit café (ou un grand verre d’eau) avant son départ. Ces fêtes de fin d’année sont l’occasion pour chacun de se retrouver, en famille, entre amis. Profitez de l’instant présent pour oublier (toutes mesure gardées) les durs moments de ces deux dernières années emplies d’anxiété et d’appréhension diverses… mais n’en gâchez pas pour autant ces moments de retrouvailles et de convivialité.

Soyez responsable, en tant que conducteur en ayant conscience de vos limites, mais également en tant qu’ami et proche en retenant, coûte que coûte quelqu’un qui ne saurait pas rester prudent.

Message de solidarité et d’espoir s’il en est… Turdus vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.