Actualités

Quand utiliser son éthylotest sans ballon ?

18 mai 2020

On le dit, on le répète, l’auto contrôle est essentiel avant de prendre le volant et lorsque vous avez bu quelques verres. Ne restez pas sans savoir, les conséquences peuvent être dramatiques non seulement pour vous mais également pour les autres. Mais revenons aujourd’hui sur le moment idéal pour se dépister. Parce que souffler dans son alcootest ne se fait pas non plus par hasard !

Tromper un éthylotest !?

Mais faisons tout d’abord le point pour tous ceux et celles qui en cherchant sur le net se sont mis en tête de falsifier éventuellement le résultat obtenu. Que ce soit sur un éthylotest chimique que vous gardez en réserve dans votre voiture, ou sur un éthylotest électronique que possèdent les forces de l’ordre, vous ne pourrez pas truquer le résultat !

Différentes techniques sont cependant proposées sur certains sites (pas très sérieux) comme par exemple, retenir son souffle juste avant de souffler. Entre nous, cela aura même l’effet inverse de ce que vous espériez car cette technique fera même augmenter la concentration d’alcool dans vos poumons puisqu’il n’y a plus de circulation d’air ! On pourrait également vous conseiller de sucer des pastilles à la menthe ou de croquer une aspirine, voire même de fumer une cigarette dans le but assez confus de masquer l’odeur de l’alcool. Quoi que vous ayez ingéré après avoir bu ou quoi que vous mettiez dans votre bouche, cela n’influera en aucun cas le résultat de votre éthylotest : l’air de vos poumons reste chargé de l’éthanol présent dans votre sang. Excluez donc également de manger un petit quelque chose après avoir bu afin de faire baisser votre taux. Par contre, ce qui est vrai, c’est que boire le ventre plein permet de ralentir sa progression car la diffusion de l’alcool sera ralentie par la digestion en cours. Et il est également conseillé de boire de l’eau fréquemment car l’alcool a tendance à déshydrater votre corps… mais cela ne fera en aucun cas baisser votre taux d’alcoolémie.

Et que dire de la légende urbaine anglaise qui voudrait qu’en suçant des pièces de monnaie en cuivre vous interfèreriez sur les résultats d’un éthylotest électronique. Cela ne marchera pas, quelle que soit la monnaie utilisée (avec ou sans cuivre, anglaise ou française).

En réalité, tromper un alcootest n’est pas possible. La seule solution pour avoir un résultat adéquat, c’est… de ne pas boire et de vous limiter à 2 verres d’alcool, quel qu’il soit. Quel qu’il soit, car vous savez que plus l’alcool est fort, plus son contenant se doit d’être petit afin que chaque verre corresponde à 10 grammes d’alcool : pas plus, pas moins. Il est donc inutile, soit dit en passant de rajouter de l’eau dans votre verre, espérant ainsi faire baisser l’alcool ingéré ! Et si vous n’avez pas suivi nos conseils, voici comment être sûr de vous dépister correctement.

Quand souffler dans son éthylotest Freedrive ?

Il faut tout d’abord être conscient que chaque personne a son propre rythme d’élimination de l’alcool. Ce qui est vrai pour M. X, ne sera pas forcément valable pour M. Y et probablement encore moins pour Mme Z. On considère en moyenne qu’en une heure, le taux d’alcoolémie d’un homme baisse de 0,10 à 0,15 g/l de sang et de 0,085 à 0,10 g/l chez une femme.

Ce qu’il faut également savoir, c’est que votre verre d’alcool contenant donc 10 grammes, fera monter votre alcoolémie de 0,20 à 0,25 g/l de sang. Mais chez les personnes les plus minces, ce taux peut même monter jusqu’à 0,30 !

Autre facteur à prendre en ligne de compte également, votre taux d’alcool dans le sang n’est pas maximal immédiatement après votre consommation. Si vous êtes à jeun, ce taux sera culminant une demi-heure après votre dernier verre et cette durée sera d’une heure si vous avez le ventre plein ! Et plus vous consommez d’alcool, plus ce point culminant est atteint tard : par exemple, au-delà de 40 grammes d’alcool (donc 4 verres) vous devrez compter 2 heures. Donc finalement, souffler dans votre éthylotest tout de suite après avoir bu votre troisième verre n’a pas vraiment de sens car vous risqueriez d’être faussement incité à prendre le volant.

Cette courbe d’alcoolémie progresse donc graduellement avant de redescendre lentement.

Seul le temps vous permettra d’évacuer l’alcool que vous avez consommé, et en aucun cas un café salé ou deux cuillères d’huile. Et en fonction des éléments que nous venons de vous donner, charge à vous d’évaluer rapidement le « quand » souffler dans votre éthylotest pour avoir un résultat qui correspond réellement à votre consommation et le « combien de temps » il vous faudra attendre avant de reprendre raisonnablement le volant.

Enfin, avant de souffler dans votre éthylotest à usage unique, vous devez vérifier que sa date de péremption n’est pas dépassée. Un Freedrive se conserve dans son emballage pendant deux ans ! Une fois ce point observé, vous pouvez suivre le mode d’emploi fourni : il n’y a pas plus simple !

Dans la pratique, ne prenez surtout pas le volant si vous avez bu et n’hésitez pas à passer la nuit sur-place au moindre doute !