Actualités

Ethylotest en voiture : que dit la loi ?

29 juillet 2019

Une certaine confusion s’est installée entre 2012 et 2013 concernant l’obligation d’avoir un éthylotest dans votre véhicule à moteur. Turdus fait le point aujourd’hui pour vous, afin que vous rouliez en toute sécurité, quelles que soient les circonstances !

ethylotest voiture

L’éthylotest devient obligatoire en juillet 2012

Le décret initial entré en vigueur le 1er janvier 2012 prévoit effectivement de rendre obligatoire la présence d’un éthylotest (non usagé, dans sa durée de validité et homologué) dans tous les véhicules terrestres à moteur, du poids lourd à la moto en passant par la voiture. Seuls les cyclomoteurs sont exempts de cette obligation. Ce décret donc, prévoyait à la base qu’une amende forfaitaire de 11 € devait être appliquée en cas de défaut de présentation. Ce n’est que cette partie du décret, et seulement celle-ci qui a été abrogées au 28 février 2013, rendant cette sanction caduque.

Pas de sanction en cas d’absence d’éthylotest

Ainsi, même si la présence de l’éthylotest reste obligatoire encore à ce jour dans la plupart des véhicules, aucune amende ne peut être prononcée à votre encontre si vous n’en avez pas. La seule exception à la règle est la présence dans votre véhicule d’un éthylotest anti-démarrage. C’est le seul cas qui vous dédouanera de la présence d’un alcootest dans votre voiture.

L’éthylotest anti-démarrage (EAD) est un dispositif qui mesure dans l’air expiré le taux d’alcool et qui empêche, au besoin, le démarrage de votre véhicule. Ce type d’instrument est obligatoire notamment dans les autocars depuis 2015 afin de sécuriser au maximum le transport de voyageurs. En effet un conducteur de transport de voyageurs se doit d’avoir un taux d’alcoolémie à zéro, sans dérogation possible.

Depuis le 1er janvier 2019, les conducteurs ayant été contrôlés en état d’ébriété (<1,8g/l) peuvent équiper leur véhicule de ce dispositif afin de conserver leur permis.

Un éthylotest adapté à votre permis

Depuis le 1er mars 2004, les nouveaux conducteurs obtiennent un permis de conduire probatoire. Ce permis doté de 6 points au lieu de 12, a également la particularité d’être soumis à un taux maximal d’alcoolémie moindre par rapport à un permis lambda. En effet, alors qu’un conducteur aguerri verra son taux d’alcoolémie plafonné à 0,5 grammes d’alcool par litre de sang (soit 0,25 mg par litre d’air expiré) un jeune conducteur a lui un plafond de 0,2 grammes d’alcool par litre de sang (depuis le 1er juillet 2015).

C’est pour cette raison que Turdus, leader dans le monde de l’éthylotest, vous propose des alcootests à usage unique dont le seuil de détection est adapté au jeune conducteur. Tous les éthylotests que nous vous proposons respectent la norme NF (NF X 20 702 plus exactement, celle applicable à tous les éthylotests chimiques).

Petite astuce : mieux vaut avoir deux éthylotests dans votre véhicule, car en cas d’utilisation du premier (et un résultat adéquat qui vous permettra de prendre le volant), vous ne serez plus en règle sur le chemin de retour !