Actualités

Le slogan de la Sécurité Routière évolue

3 avril 2020
vivre, ensemble

Le slogan de la Sécurité Routière évolue pour vous transmettre un message bienveillant et fraternel : « Vivre, ensemble ». Un moyen de responsabiliser, mais surtout de sensibiliser chaque automobiliste sur ses propres actes du quotidien.

Responsabiliser : un enjeu majeur

Au fil des années, La Sécurité Routière fait évoluer le message qu’elle fait passer aux usagers de la route. De l’esprit bienveillant à l’image choc, le but final étant tout simplement que chaque conducteur et plus généralement que tout un chacun soit conscient des conséquences de ses actes… ou de l’absence d’acte justement. Par exemple, le « Quand on tient à quelqu’un, on le retient ! » des fêtes de fin d’année, s’adresse clairement à l’entourage des conducteurs ayant des comportements à risques. Impliquer la famille, les amis ou les collègues de travail signifie également que chacun peut être impacté par une conduite à risque. Pas seulement un conducteur inattentif, ivre ou fatigué mais également un cycliste, un piéton ou un autre automobiliste qui était tout simplement au mauvais endroit au mauvais moment.

Les Français semblent très conscients de cette nécessité de responsabilisation. C’est en tout cas ce que révélait une étude réalisée en ligne par Harris Interactive pour la Sécurité routière auprès d’un échantillon de 1 043 personnes, représentatif de la population française, entre le 6 et 11 décembre 2019. 94 % de ces personnes interrogées considèrent qu’il faut davantage de respect et de bienveillance entre les usagers de la route. Les mentalités évoluent donc.

Prenez l’exemple de la ceinture de sécurité : depuis 1990 son port est obligatoire à l’avant et l’arrière dans tous les véhicules des particuliers et ce, sur tout le réseau routier. Cette obligation semble aujourd’hui rentrée dans les mœurs, et pourtant… En 2017 encore, 22 % des tués sur la route ne portaient par leur ceinture de sécurité ! Dans ce cas précis, nous parlons quand même d’une mesure prise pour assurer sa propre sécurité. Il semblerait alors logique que chacun fasse le nécessaire pour assurer sa survie ! Mais les chiffres prouvent le contraire.

Alors que dire des mesures à prendre pour assurer la sécurité de tout un chacun : le chemin encore très (trop) long. Consultation voire utilisation du portable au volant, auto-dépistage du taux d’alcool grâce aux éthylotests ou respect des limitations de vitesse : la sensibilisation des usagers de la route reste énorme.

Sensibiliser : la corde sensible

Avec ce nouveau slogan, La Sécurité Routière change son fusil d’épaule, après les vidéos chocs vous montrant des images percutantes accompagnées notamment de la formule : « Vous rouliez juste un peu vite. Vous l’avez juste un peu tué ». Cette campagne était basée sur la remise en question de toutes ces petites incivilités du quotidien que nous jugeons sans conséquence. Jusqu’au jour où…

Cette année, la Sécurité Routière mise sur le « Et si c’était arrivé ? ». De petites vidéos qui mettent en avant qu’un accident peut facilement être évité en respectant tout simplement les règles. Plus d’image d’accident ici, mais simplement de la bienveillance vis-à-vis du comportement des conducteurs qui respectent le code de la route.

Juste un grand merci de la part des personnes qui pourront continuer leur vie grâce à ces conducteurs responsables.

Et vous qu’en pensez-vous ? Quelle approche vous semble la plus pertinente : sensibilisation ou responsabilisation ? Message bienveillant ou culpabilisant ?

Le travail reste énorme sur la sécurité de notre réseau routier, même si nous verrons probablement dans les prochaines semaines une baisse drastique du nombre d’accidents grâce aux dispositions de confinement. Il faut bien qu’il y ait au moins un point positif à ne pas circuler sur les routes de France !