Actualités

Comment et pourquoi lire un éthylotest ?

26 octobre 2020

Ce n’est pas le tout d’avoir un éthylotest dans sa boîte à gant pour avoir bonne conscience… « au cas où », mais le but premier d’un éthylotest, c’est quand même de pratiquer l’autocontrôle. Utiliser au bon moment un éthylotest et savoir en lire le résultat, peut non seulement vous sauver la vie, mais également celle d’un tiers, présent dans votre habitacle ou sur la voie publique.

Et pourtant bien souvent, penser sécurité routière, c’est faire la checklist des accessoires obligatoires ou recommandés dans un véhicule : air bag, ABS, caméra de recul, etc. Mais malgré les évolutions techniques et technologiques, c’est le bon sens qui devrait primer. Car à quoi sert d’avoir un détecteur de franchissement de ligne continue si vous quittez des yeux la route pour lire un SMS ? Et à quoi sert d’avoir un Freedrive dans votre boîte à gants si en sortant d’un dîner arrosé entre amis, vous ne vous testez pas ?

Soyez logique, soyez responsable.

Nous connaissons tous les situations à risques. Ces situations qui, quand nous les voyons d’un œil extérieur, dans un film par exemple, nous font dire « Non ! Regarde donc la route ! » ou bien « Ne prends pas le volant ce soir, ce n’est vraiment pas raisonnable ». L’expression clé ici est « d’un œil extérieur ». Car le malheur n’arrive qu’aux autres, n’est pas ? Et pourtant…

Les séances de rééducation et les services de réanimation sont pleins de personnes confiantes en leur bonne étoile. C’est le sens profond des slogans de la Sécurité Routière depuis de nombreuses années. Ne comptez pas forcément sur les évolutions technologiques (dans votre voiture) ou sur le bon comportement du conducteur que vous croisez. Prenez votre destin en main et prenez soin de vous.

Autotestez-vous et apprenez à lire un éthylotest

Bien entendu, Turdus est plus particulièrement sensibilisé à la problématique de l’alcool au volant. Les chiffres de la mortalité des automobilistes sur les routes de métropole sont en baisse pour l’année 2019. Parallèlement, les chiffres pour les cyclistes et les piétons ne sont pas bons. Ainsi, quand vous faites le choix de prendre le volant alors que vous avez bu un verre de trop, ce n’est pas seulement votre vie que vous mettez en danger, mais également celle des autres utilisateurs de la route.

On estime à un tiers la proportion d’accidents de la route, et notamment les plus graves, dus à l’alcool. Bien sûr, les autorités observent un pic lors des fêtes de fin d’année. Et pourtant tester son taux d’alcoolémie devrait se faire naturellement, dès que l’occasion le nécessite. Car le danger d’accident mortel, à partir de 0,5 g/l d’alcool dans le sang est significativement aggravé : ce n’est plus à démontrer ! Or, ce risque peut être porté à zéro si, tout simplement, vous prenez 3 minutes pour souffler dans votre Freedrive. Le calcul devrait être vite fait !

Une fois le test fait, il n’y a plus à hésiter. Optez pour un taxi ou dormez sur place si vous avez le moindre doute. Et entre nous, même si le résultat est négatif et vous annonce que vous êtes en état de rouler… mais que vous vous sentez fatigué, ne jouez pas avec le feu. Car après la vitesse et l’alcool, la vitesse est également une grande cause d’accident.

Ne prenez pas de risque et prenez conscience du fait que vous n’êtes pas invincible : apprenez à lire un éthylotest !